Livres

Résumé

S'il est lu tel quel -un écrivain passe derrière les ombres, Livre de Guerre laisse pantois.

Marie-Laure Delorme, le JDD

Weitzmann s'est promené, et le mot correspond mal aux risques physiques quotidiens qu'il a connus, sans emphase, en témoin de ce que chaque jour représente pour tous les habitants de cette terre déchirée. Ses découvertes sont précieuses pour un lecteur auquel, d'habitude, on ne propose que des idées toutes faites. C'est pourquoi son enquête se lit comme un roman, dès qu'on l'a commencée, on ne peut l'interrompre.

Eric Olivier, Le Figaro

Le sentiment, la certitude qu'une nouvelle page historique pour le destin d'Israël est en train de s'écrire sous nos yeux. Comment la lire, cette page? C'est la question qui traverse ce livre, à la fois modeste et électrique, tout secoué d'un bout à l'autre d'inquiétudes et de stupéfactions. Livre de Guerre est un livre de questions impossibles.

Michel Crépu, l'Express

Pour le romancier que fascinent les questions d'identité, le Moyen Orient reste un formidable laboratoire. D'Octobre 2000 à février 2001, Marc Weitzmann a voyagé en Israël et dans les territoires occupés. Comment vivre sinon en cherchant des explication, en échafaudant des hypothèses ou en élaborant des stratégies qui ne tiendront pas le lendemain?.. Les mots s'affolent, les identités se brouillent; le livre de Weitzmann traduit cet affolement des concepts.

Norbert Czarny, La Quinzaine littéraire

Long faux reportage définitivement subjectif dont les Palestiniens sont volontairement exclus, publié en partie dans Les Inrockuptibles ce Livre de Guerre oscille entre les genres au gré des souvenirs, des rappels historiques et politiques et surtout des rencontres choisies ou imposées par le hasard et qui donnent au livre toute sa chair.

Gille Paris, Le Monde

 

Pour l'acheter, cliquer ici